8 étapes pour créer sa salle de sport

Pour les gérants de salles de sport

8 étapes pour créer sa salle de sport

Temps de lecture : 6 minutes

 

Les salles de sport et de fitness se développent de façon exponentielle ces dernières années et cette industrie est porteuse. Si vous êtes un entrepreneur en devenir, profitez sans plus attendre des opportunités offertes par la tendance : un esprit sain dans un corps sain. Plusieurs options s’offrent alors à vous : créer votre propre salle de fitness, reprendre une salle existante ou rejoindre un réseau de franchise.

Créer ou reprendre une salle de sport nécessite de réfléchir sur les points suivants : votre profil et votre projet, la réglementation, votre business plan, la situation géographique, l’aménagement, les équipements, l’hygiène et la sécurité, ou encore le marketing.
 

1 - Votre projet doit être en phase avec votre expérience

L’ouverture et la gestion d’une salle de sport n’est pas une mince affaire : il faut s’intéresser au sport, être dynamique et être un véritable chef d’entreprise.

Tout d’abord, il est préférable d’avoir fréquenté plusieurs salles de sport avant de se lancer dans cette activité, pour être en mesure d’identifier ce qu’on y retrouve en général, les équipements indispensables pour satisfaire les clients, l’organisation des salles…

Ensuite, il faut être un bon gestionnaire. S’occuper d’une salle de sport requiert un investissement matériel mais avant tout humain: gestion des plannings de cours, gestion du personnel, gestion des équipements, gestion des comptes clients…

Enfin, il faut être motivé, dynamique et disponible. La motivation est une qualité essentielle à n’importe quel projet d’entreprise, le défi à relever implique beaucoup d’investissement personnel et de disponibilité car les amplitudes d’ouverture sont importantes.
 

2 - Respecter la réglementation relative aux salles de sport

Aucun diplôme n’est exigé pour pouvoir légalement ouvrir ou reprendre une salle de sport. En revanche, les coachs qui interviennent dans votre établissement doivent être titulaires d’un diplôme d’État pour exercer. Toute personne voulant exercer l’activité d’éducateur sportif doit effectuer une déclaration avant toute réalisation de prestation afin d’obtenir une carte professionnelle.

Les textes de lois viendront s’appliquer à la suite de l’ouverture de votre salle. Dans les 3 mois suivants l’ouverture, il faut effectuer une déclaration à la préfecture du département en vue de recenser les équipements et homologuer la salle.

L’une de vos obligations sera d’assurer la qualité du matériel mis à disposition, et d’en assurer correctement l’entretien et la maintenance.

Enfin, au niveau du bâtiment, il est nécessaire de respecter l’ensemble des normes de sécurité et d’hygiène imposées aux établissements recevant du public (ERP).

La législation complète pour l’ouverture d’une salle de sport est précisée par l’administration : Sports.gouv.fr – équipements sportifs
 

3 – Construire votre business plan

Comme pour tout projet de création ou de reprise d’entreprise, le lancement ou le rachat d’une salle de sport nécessite l’établissement d’un business plan solide.

Vous pouvez télécharger l’exemple suivant pour commencer du bon pied :

 

L’important investissement de départ

L’ouverture d’une salle de fitness nécessite beaucoup d’investissements, notamment dans l’agencement et l’aménagement de la salle, ainsi que dans les machines de fitness.

Lors de l’acquisition des appareils de sport, il faut être vigilant sur les conditions de garantie, les conditions de maintenance et les conditions d’assistance proposées par le fournisseur.

 

Le plan de financement d’une salle de sport

Un financement de plusieurs centaines de milliers d’euros est nécessaire pour ouvrir une salle de sport dans de bonnes conditions. Il vous faudra alors absolument un apport personnel minimum.

Le plan de financement de votre prévisionnel mettra en évidence le montant des ressources financières nécessaires pour combler les besoins liés au projet. Votre contribution personnelle doit représenter au moins 30% du budget global pour que vous ayez de bonnes chances d’obtenir les financements sollicités.

En cette période de trésorerie tendue et de manque de visibilité, financer un projet d'investissement peut s'avérer difficile. Votre entreprise doit être vigilante au moment d’utiliser une partie de sa trésorerie. Les principes de l'amortissement comptable peuvent être incompatibles avec les prévisions de rentabilité. Dans ce contexte, le financement par crédit-bail peut s'avérer une solution adaptée

 

Le choix du statut juridique pour exploiter votre salle de sport

Une salle de sport peut être exploitée sous plusieurs statuts : entreprise individuelle, EIRL, SARL, SAS… En règle générale, il est plutôt d’usage de constituer une société pour créer une salle de sport ou reprendre une entreprise dans ce secteur d’activité.

Nous vous conseillons de vous reporter à ces fiches techniques pour la question du choix du statut juridique :

 

Le chiffre d’affaires d’une salle de sport

En matière de prix, les offres proposées aux clients sont généralement :

  • Soit des tickets d’entrée vendus à l’unité ou par lots, avec une fourchette de prix généralement comprise entre 5 et 8 euros TTC l’unité ;
  • Soit des abonnements mensuels, trimestriels ou annuels.

Les prix proposés au public doivent être affichés dans un endroit visible de la salle de sport. On les retrouve généralement à l’accueil.

Les services annexes peuvent vous rapporter un complément de chiffre d’affaires intéressant, il peut par exemple s’agir de la vente de produits (compléments alimentaires, vêtements et accessoires…), de la mise en place de cours collectifs ou d’une offre de coaching personnalisé.

 

Les règles fiscales applicables aux salles de sport

En matière de fiscalité, la gestion d’une salle de sport n’est pas soumise à des dispositions particulières :

  • Les tickets d’entrée et les abonnements sont soumis au taux normal de TVA à 20%.
  • Les bénéfices réalisés par l’entreprise sont soumise à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu, en fonction du régime fiscal choisi par l’entrepreneur.

Vous allez devoir payer chaque année la contribution foncière des entreprises, dont le montant dépend du lieu d’implantation et de la surface du local, et de la CVAE si votre chiffre d’affaires excède 500 000 euros par an.

 

La reprise d’une salle de sport

La reprise d’une salle de sport est une alternative à la création qui peut être intéressante. Vous disposez ainsi d’un outil de travail immédiatement opérationnel et avec une clientèle déjà constituée. En contrepartie, l’investissement financier sera plus conséquent.

Si vous envisagez de reprendre une salle de sport et que vous avez trouvé une entreprise, plusieurs points doivent être impérativement analysés :

  • L’état du bâtiment et les conditions du bail des locaux (loyer, durée restante, renouvellement…) ;
  • L’emplacement géographique de la salle de sport, les conditions d’accès, les projets d’aménagement et de construction prévus aux alentours ;
  • L’état des appareils de sport, leur entretien, les conditions de garantie, les renouvellements de matériel à prévoir… ;
  • La composition de la clientèle : pourcentage de visiteurs occasionnels, pourcentage d’abonnés, durée moyenne des abonnements, âge moyen… ;
  • Si la salle de sport est une franchise : le contrat de franchise, les conditions financières, les obligations du franchisé, l’échéance du contrat et les conditions de renouvellement, la réputation de l’enseigne ;

Pour sécuriser votre projet de reprise, la réalisation d’un audit d’acquisition pour un professionnel est recommandée avant d’entrer en négociation avec le cédant.
 

4 – Choisir avec précaution l’emplacement de la salle de sport

L’emplacement du local commercial que vous choisissez pour exploiter votre salle de sport est un paramètre important pour rencontrer le succès.

Il vous faudra alors considérer ces quatre paramètres :

  • Prix : déterminez si vous souhaitez louer, rénover ou construire une nouvelle salle de sport.
  • Statistiques démographiques : Assurez-vous de bien connaître votre public cible et ses habitudes. Cela vous aidera à définir quel est le quartier le plus adapté à l’implantation de votre établissement.
  • Accessibilité : Le quartier dans lequel se situera votre établissement déterminera quelle sera son accessibilité vis-à-vis de vos futurs adhérents : auront-ils la possibilité de s’y rendre par les transports en commun, en voiture ou à pied ?
  • Concurrence : réalisez une étude de marché afin de savoir exactement quels seront vos concurrents les plus directs avant de vous implanter dans un secteur particulier.
     

5 - Aménager et agencer astucieusement l’espace de fitness

Le local commercial idéal doit être suffisamment spacieux pour y loger les machines de fitness nécessaires. Il vous faudra alors concevoir un plan de la salle avec l’emplacement exact des machines pour vous assurer que l’espace est suffisant. Le flux de client prévu doit être cohérent avec la taille de la salle et les équipements proposés.

Le local doit également contenir deux vestiaires minimum et avec des douches (un pour les hommes et un pour les femmes), des toilettes et un espace d’accueil à l’entrée du bâtiment.

En matière d’aménagement intérieur il ne faut ni négliger l’attribution des espaces. Pour commencer, lister les zones que vous souhaiteriez avoir au sein de votre salle de sport et assignez ensuite à chacune un pourcentage de l’espace total. Cette méthode est un bon point de départ. Elle vous aide à esquisser le pourcentage d’espace alloué à chaque zone ce qui vous permet par la suite d’en ajuster les proportions en fonction de vos besoins.
 

6 – S’équiper avec les machines appropriées

Les équipements proposés dans votre salle de sport sont essentiels pour le développement de votre activité. Il est alors indispensable:

  • De proposer les machines recherchées par les clients et de les avoir en quantité suffisante. On retrouve généralement les appareils de cardio en nombre plus important par rapport aux appareils de musculation, qui sont quant à eux plus diversifiés.
  • Avoir du matériel de qualité. La salle doit être équipée d’appareils professionnels, ce qui implique un investissement conséquent. Les clients d’une salle de sport recherchent du matériel de qualité difficilement accessible à l’achat pour un particulier.

Selon l’IHRSA, les statistiques démographiques et l’expérience utilisateur sont les éléments de base qui vous permettront de définir quelle devrait être l’image de votre salle de sport et quel serait le mode de fonctionnement le plus ergonomique et le plus adapté à celle-ci. Il est toutefois évident que ces deux éléments devraient également être flexibles afin de pouvoir s’adapter aux éventuels changements de votre cible démographique en matière de pratiques sportives.

 

Vous pouvez réaliser le tableau croisé suivant afin de vous assurer que votre parc d’équipements est adapté à votre clientèle cible :

1. Listez les cinq premières classes démographiques que vous ciblez (par exemple : les actifs de plus de cinquante ans ou les moins de 25 ans).

2. Ajoutez le nom des zones qui constitueront votre salle de sport.

3. Estimez sur une échelle numérique (par exemple : de 1 à 10) le potentiel de satisfaction que chaque zone est susceptible d’apporter à chaque classe démographique.
 

7 – Respecter scrupuleusement les règles d’hygiène et de sécurité

Votre salle de sport doit être équipée d’une trousse de premier secours et vous devez disposer d’un moyen de contacter les secours en cas d’accident.

Ensuite, en tant qu’établissement recevant du public, votre établissement doit respecter les règles générales en matière de normes contre les risques incendies et de règles d’hygiène. Pour plus d’informations : service-Public.fr

 

La propreté de la salle de sport

La propreté de votre salle de sport est essentielle pour le développement et la fidélisation de votre clientèle. Le nettoyage de votre salle et de vos appareils peut prendre un temps considérable, il faut en tenir compte et, le cas échéant, ne pas oublier de budgétiser le recours à une entreprise de nettoyage.

 

L’assurance responsabilité civile obligatoire

Vous devez obligatoirement souscrire une assurance responsabilité civile pour couvrir votre exploitation, le personnel enseignant et les pratiquants. L’attestation du contrat d’assurance doit être affichée dans un endroit visible de la salle.
 

8 - Construire votre marque

Il est crucial d’avoir une marque clairement définie au sein de l’industrie du fitness qui est aujourd'hui très compétitive. Une marque bien pensée et bien ciblée peut transformer une salle de sport moyenne en un lieu d’exception. Elle influence l’environnement dans lequel évoluent vos adhérents et aide ces derniers à se sentir bien accueillis et appréciés en tant que clients.

C’est le caractère unique de votre marque qui suscitera l’enthousiasme de vos adhérents pour votre salle de sport. Un enthousiasme et une motivation qu’ils transmettront ensuite autour d’eux. Il est important que vous peaufiniez votre image de marque et que vous la communiquiez de façon adaptée dans vos activités quotidiennes.

 

Un site internet est quasiment indispensable pour recruter de nouveaux clients, notamment pour présenter vos offres et votre salle de sport (en incluant plusieurs photos de la salle). Sans présence sur internet, une partie de votre clientèle potentielle risque de partir chez les concurrents qui disposent d’une vitrine sur le web. Aujourd’hui, le public se renseigne systématiquement sur internet avant de devenir client.

L’utilisation des réseaux sociaux est également recommandée pour communiquer sur vos offres de lancement, essayer de créer le buzz autour de votre projet et des offres intéressantes.

Enfin, il peut être intéressant de communiquer auprès des entreprises et des autres organismes situés à proximité. Il en faut pas négliger la force du bouche à oreille dans ce secteur d’activité.