Leasing d'équipements de fitness

Pour les gérants de salles de sport

Leasing d'équipements de fitness

En cette période de trésorerie tendue et de manque de visibilité, financer un projet d'investissement peut s'avérer difficile. Votre entreprise doit être vigilante au moment d’utiliser une partie de sa trésorerie. Les principes de l'amortissement comptable peuvent être incompatibles avec les prévisions de rentabilité. Dans ce contexte, le financement par crédit-bail peut s'avérer une solution adaptée.

Le crédit-bail (ou leasing) peut s’analyser comme un mode de financement des investissements. C’est un contrat qui permet à une entreprise de louer un équipement avec possibilité de le racheter à une valeur résiduelle en fin de contrat. Elle s’engage sur la durée. Le bailleur est, quant à lui, engagé à vendre l’équipement si le locataire le désire. Le transfert de propriété n’intervient qu’en fin de contrat si l’entreprise lève l’option d’achat.

  • Ce n'est pas une vente à crédit car l’entreprise n'est pas propriétaire du bien durant le contrat.
  • Ce n'est pas une location simple car l’entreprise dispose d'une option d’achat.
  • Ce n'est pas une location-vente car l’entreprise n'est pas obligée d'acquérir l’équipement loué au terme du contrat.

L’équipement est totalement payé au fournisseur par la société de crédit-bail qui le loue ensuite à l’entreprise utilisatrice moyennant une somme couvrant les intérêts, l’amortissement et la rémunération du service.

Est-ce que le crédit-bail est le meilleur moyen de financer les équipements de votre salle de sport compte tenu de votre situation ? Savez-vous quels éléments vous devez prendre en compte si vous envisagez un crédit-bail, et ce que vous devez demander à une société de crédit-bail potentielle ? Nous sommes là pour vous aider !

Nous avons interviewé [PARTENAIRE], responsable de programmes chez [PARTENAIRE]. [PARTENAIRE] joue un rôle important dans la relation qu’entretiennent Precor et [PARTENAIRE], qui dure depuis plusieurs années. [PARTENAIRE] et [PARTENAIRE] travaillent en étroite collaboration avec le service financier de Precor pour fournir aux clients intéressés les produits et le service client qu’ils sont en droit d’attendre.

Quels avantages présente le crédit-bail pour les équipements de fitness ?

[PARTENAIRE] : Les clients optent pour le financement ou le crédit-bail pour diverses raisons : cela peut être simplement pour sa commodité ou sa flexibilité.

  • Praticité — Choisir l’option du financement intégral combine l’installation, la livraison et les taxes en une seule solution simple. Cela simplifie le processus d’achat pour le client car la société de crédit-bail traite les bons de commande, le paiement des diverses factures pour le compte du client, etc. Cela permet au client de rester concentré sur son activité
  • Flexibilité — La série de paiements peut être structurée ou personnalisée en fonction des besoins du client, soit en termes de conditions flexibles soit en termes d’options à la fin du crédit-bail.
  • Gestion de la trésorerie — Si un gérant dispose d’une trésorerie, il est susceptible de la mettre de côté pour faire face aux impondérables de son entreprise ou réaliser les investissements nécessaires dans son établissement. L’option de crédit-bail permet de disposer du capital sans avoir à utiliser la trésorerie disponible, ce qui contribue à la préserver pour répondre aux besoins.
  • Protection contre les équipements de fitness obsolètes — La technologie est un élément essentiel du secteur de la remise en forme et des équipements (par exemple, les écrans et consoles des équipements cardio sont régulièrement mis à jour). Les adhérents souhaitent et attendent de leurs salles de sport qu’elles investissent dans leurs établissements et qu’elles se dotent de nouveaux équipements régulièrement. Le crédit-bail permet de mettre à jour fréquemment ces équipements. Les gérants qui payent au comptant souhaitent maximiser la durée de vie de leurs équipements, ce qui ne permet pas de les renouveler aussi souvent que le souhaiteraient les utilisateurs.

Quelles sont les questions fréquentes que posent les sociétés de crédit-bail ?

[PARTENAIRE] : Nous recevons beaucoup de questions logistiques qu’il est important de poser à votre société de crédit-bail : Qu’est-ce que le crédit-bail ? Que se passe-t-il à la fin du crédit-bail ? Que se passe-t-il si le client souhaite mettre à niveau ses équipements ou les changer au cours du crédit-bail ?

Une autre question importante qui nous est souvent posée est : Est-ce que le crédit-bail apparaît dans mon historique de crédit personnel ? La réponse est non, car il s’agit d’une transaction commerciale. Il n’apparaîtra pas en tant que dette impayée dans un historique de crédit, comme c’est le cas pour un prêt pour une voiture ou un bien immobilier. Cela aide simplement à obtenir la validation du crédit.

Quels sont les éléments à prendre en compte lorsque l’on envisage de recourir au crédit-bail ?

[PARTENAIRE] :

  • Quelle sera votre stratégie en matière de possession d’équipements ? Prévoyez-vous de garder vos équipements tant que vous pouvez rentabiliser le prix que vous avez payé ? Ou bien adopterez-vous la stratégie de mise à jour régulière pour n’avoir que des équipements neufs dans votre établissement ?
  • À quelle fréquence achèterez-vous de nouveaux équipements ?
  • Si vous payez au comptant, disposerez-vous d’une trésorerie suffisante pour faire face à d’autres besoins ?
  • Quel est le budget de fonctionnement mensuel de votre établissement ? Pouvez-vous prendre en charge le paiement du crédit-bail grâce à ce budget mensuel ?

Si vous êtes propriétaire d’une entreprise pour la première fois, veillez à collaborer avec une société de crédit-bail de bonne réputation. Il est préférable de travailler avec une société de financement et des gens qui connaissent leur marché et leur secteur spécifiques.

Il est également important de bien lire les contrats ! Assurez-vous de bien comprendre les modalités du crédit-bail, les frais totaux, les versements, les frais et les taxes, et déterminez si le crédit est une solution avantageuse ou non.

Quelles sont les idées reçues à propos du crédit-bail ?

[PARTENAIRE] : Bien souvent, les gens associent le crédit-bail aux clients qui n’ont pas les moyens de s’acheter des équipements. Mais c’est souvent tout le contraire. On estime qu’environ 70 % des entreprises ont recours à une forme de financement lorsqu’ils achètent leurs équipements. L’important est d’étudier les besoins de votre entreprise et les ressources disponibles, et de réfléchir à la solution qui convient à votre situation.

Quelles sont les options les plus courantes qui s’offrent aux gérants lorsque le crédit-bail est accepté ?

[PARTENAIRE] : Beaucoup de gens ne savent pas s’ils doivent acheter l’équipement qu’ils louent. Deux options principales sont à envisager :

  • Crédit-bail avec rachat pour un euro symbolique — À la fin de la période du crédit-bail, le client achète l’équipement pour 1€ symbolique, ce qui transfère la propriété de l’équipement au propriétaire de la salle de sport. Ce processus met fin au contrat, et l’équipement lui appartient. C’est le type de crédit-bail le plus courant dans le secteur.
  • Crédit-bail à la juste valeur du marché — Ce type de crédit-bail est moins courant dans le secteur de la remise en forme, mais il présente des avantages supplémentaires. Un crédit-bail à la juste valeur du marché permet au client d’avoir des versements mensuels moins élevés et une plus grande flexibilité à la fin de la période du crédit-bail. À la fin de la période du crédit-bail, le client peut choisir soit de restituer l’équipement loué et d’acheter un équipement plus récent, soit d’acheter l’équipement loué à la juste valeur du marché à la date donnée, soit de renouveler le crédit-bail pour une période de 12 mois s’il a besoin de plus de temps pour décider des prochaines étapes.

En définitive, même si le crédit-bail est plus onéreux qu’un financement bancaire classique, il présente de nombreux avantages. Parmi ceux-ci :

  • Il permet de financer 100% du montant TTC de l’équipement. Il n’est donc pas nécessaire de disposer d’une partie d’autofinancement comme cela est souvent le cas avec un financement bancaire classique ni de faire l’avance de TVA. C’est donc une solution qui préserve la trésorerie de l’entreprise.
  • La durée du contrat peut être plus aisément calée sur l’utilisation de l’équipement, la réalité économique du projet, la rentabilité de l’investissement, etc. Il est plus facile de s’affranchir des contraintes fiscales du régime des amortissements.
  • Les loyers de crédit-bail sont des charges d’exploitation déductibles qui diminuent le résultat avant impôt. Elles réduisent donc l’imposition de l’entreprise. L’avantage fiscal procuré est d’autant plus visible que le remboursement est rapide. Cette situation est appréciable dès lors qu’il s’agit de financer un équipement qui deviendra rapidement obsolète.
  • Les loyers peuvent être modulés. Par exemple, il est possible de verser un 1er loyer majoré (notamment pour des acquisitions en fin d’exercice).
  • Durant le contrat, l’entreprise reste locataire de l’équipement, c’est une opération hors bilan. L’équipement n’apparaît pas à l’actif du bilan de l’entreprise, en conséquence le passif n’est pas impacté par une augmentation de la dette. Les ratios de solvabilité et d’endettement (exemple : endettement / total du bilan) ne sont pas modifiés et l’entreprise conserve sa capacité d’emprunt.

Dans l'hypothèse où ce type de financement est retenu pour un investissement, il convient de se montrer très vigilant quant à la mobilisation d'aides publiques. Certains dispositifs de subventions ou d'avances remboursables, par exemple, ne sont pas mobilisables pour des projets financés par crédit-bail. Il ne s'agit pas d'une règle générale : chaque dispositif est à analyser au cas par cas.

 

Pour en savoir plus sur les options de financement des équipements Precor, téléchargez les documents ci-dessous ou contactez-nous.